Pelléas et Mélisande
Pelléas et Mélisande

Pelléas et Mélisande. Souplesse de la ligne musicale, couleurs infinies, irisations orchestrales installent un climat frémissant. Les embryons de phrases prennent leur temps pour se développer, comme à tâtons, et le chant, retrouvant le recitar cantando originel, laisse s’exprimer, comme malgré lui, des secrets enfouis, des craintes inavouées, des pulsions cachées, des colères longtemps tues, des passions qui affleurent.

Cendrillon au pays des Ziegfeld Follies. Credit : Mirco Magliocca
Cendrillon au pays des Ziegfeld Follies

Cendrillon au pays des Ziegfeld Follies. Musicalement la fête est totale, grâce d’abord à la direction de Michele Spotti. Le chef italien, maitre d’œuvre d’un Guillaume Tell à Marseille sensationnel, fait de cette musique un feu d’artifice permanent, avec ses fusées, ses grandes roues, ses éblouissantes cascades, ses accélérations phénoménales qu’un orchestre du Capitole survolté assure avec panache.

SIMON BOCCANEGRA
Simon Boccanegra à Paris

La mise en scène de Calixto Bieito ne s’est guère bonifiée, depuis qu’a été créée cette production, en 2018, mais le public, qui cette fois ne l’a pas huée, paraît s’y être habituée.

La Femme sans Ombre. Toulouse.
La Femme sans Ombre. Toulouse.

La Femme sans Ombre. La Teinturière c’est la frustration, les récriminations, la douleur, la sensualité inassouvie. Ricarda Merbeth (Kammersängerin de l’Opéra de Vienne, familière de Bayreuth, grande Isolde, immense Elektra à Toulouse en 2021) fait valoir dans ce rôle l’étendue de ses qualités dramatiques et lyriques et une voix de soprano corsée, sensuelle, à la puissance impressionnante.

Adriana Lecouvreur
Adriana Lecouvreur à Paris

Adriana Lecouvreur. Ajoutons que l’interprète, qui ne triche à aucun moment, sait varier ses effets, projetant avec clarté le sprechgesang de Phèdre, trouvant pour « No la mia fronte » des teintes lunaires, morbides et, pour ses derniers mots un phrasé haché, un au-delà du chant. C’est sans doute à de tels détails que l’on reconnaît l’essence des vraies divas : la générosité.

Don Carlo à Milan
Don Carlo à Milan

Don. Carlo. Une histoire intime au confluent de la grande Histoire avec la répression impitoyable dans les Flandres occupées, avec l’omniprésence impitoyable de l’Inquisition.

Olivier Keegel - Addio!
Olivier Keegel – Addio!

Olivier Keegel. Farewell Announcement: Olivier Keegel Steps Down as Editor-in-Chief of Opera Gazet

Join us in bidding farewell to Olivier Keegel, the esteemed head editor of Opera Gazet, as he passes the torch to Marco Aranowicz on January 1, 2024. Opera fans, the party goes on!

 Les Contes d’Hoffmann
 Les Contes d’Hoffmann. Paris.

Les Contes d’Hoffmann. A la tête des forces orchestrales magnifiques de l’Opéra de Paris, la cheffe Eun Sun Kim insuffle à la partition toutes les impulsions nécessaires, du drame au cocasse, du sensuel au lyrique.

Il Ritorno d'Ulisse in patria
Il Ritorno d’Ulisse in patria

Il Ritorno d’Ulisse in patria – Tous les personnages se glissent sur l’aire de jeu, vêtus essentiellement de noir. Quelques accessoires sont utilisés avec une rare science de l’efficacité dramatique : une casquette enlevée et voilà le jeune garçon devenir Minerve ; une cape et un bâton transforment le héros échoué en vieillard anonyme.